La participacion de CLW-SCI-BF a la première edition du salon international de l’enfant en de l’adolescent de Ouagadougou

FORCE = Focus des Organisations pour la Réalisation de la Convention des droits de l’Enfant

Les ONG Participants au réseau FORCE sont :

burfinafasso1

Le SINEA (Salon International de l’Enfant et de l’Adolescent), comme son nom l’indique est un salon pensé pour offrir aux acteurs intervenant dans les domaines liés à l’enfant et l’adolescent une plateforme de discussions et d’échanges sur les préoccupations communes. Ce, afin de dégager les pistes de collaboration et de saisir les opportunités pour créer des alliances en faveur de leurs actions. Lors de la préparation de ce salon, les organisations membres de FORCE ont été approchées par les organisateurs et les échanges ont permis à ces organisations dont SCI BF de prendre une part active dans son organisation. FORCE disposait d’un stand d’exposition qui a été bien animé. Le thème de la toute première édition du salon est intitulé « Etre enfant  ou adolescent  au 21è siècle : enjeux, défis et perspectives. »

burfinafasso2

Le salon avait pour marraine la Première Dame Chantal COMPAORE. Celle-ci s’est faite représentée à la cérémonie d’ouverture et c’est donc l’épouse de son Excellence Mr le Premier Ministre, Mme Christiane THIAO qui a présidé ladite cérémonie.

burfinafasso3

Elle a connu la participation de plusieurs personnalités du monde des ONG et des ministères en charge de l’enfance et de l’éducation. Trois discours essentiels ont été livrés dont celui Mme Christiane THIAO, ainsi que celui de la présidente de l’association pour le bien-être des enfants et des adolescents d’Afrique (ABE2A) Mme Alice DIARRA, organisation principale de l’organisation. De toutes ces interventions, nous retiendrons que les auteurs ont souligné l’importance d’un tel rendez-vous qui est une grande première au Burkina, voire dans la sous-région, et pour lequel, tous les acteurs sont invités à apporter leur contribution pour sa réussite, non seulement pour cette fois, mais aussi et surtout pour les fois à venir. La cérémonie d’ouverture a également été ponctuée par les prestations d’enfants en poésie et en danse traditionnelle. La visite des stands avec les autorités s’est faite immédiatement à l’issue de la cérémonie d’ouverture.

Elle a consisté en un tour complet, de bout en bout de l’ensemble des stands par les officiels conduits par la présidente de l’ABE2A en personne. Des arrêts ponctuels ont été marqués dans certains stands, dont celui de FORCE. Environ une cinquantaine de stands ont été visités. Cette visite s’est achevée par les interviews à la presse. Les communications ont débuté avec celle de CCFC dont le thème est : Importance du jeu dans l’amélioration des relations parents-enfants pour  un  développement harmonieux de  la  petite enfance – part de l’approche LTP (apprendre en jouant). La plupart des thèmes sont en lien avec le thème   principal   du   salon   « Etre   enfant   ou   adolescent   au   21è   siècle :   enjeux,   défis   et perspectives. » La communication organisée en 3 parties.

L’on retiendra essentiellement que cette communication a permis de définir et de faire l’état des lieux des de l’approche « Apprendre en jouant » au Burkina Faso avant de montrer à travers des actions spécifiques la manière et la stratégie de CCFC à la mettre en œuvre au Burkina Faso.

burfinafasso4

Les réactions de l’assistance suite à la communication ont montré l’intérêt que les participants ont   accordé  au  thème  développé.  Les  échanges  qui  ont   suivi  ont   permis  de   renforcer l’information. Par ailleurs, ils ont surtout permis de dégager des pistes de collaboration avec d’autres acteurs et des spécialistes (médecins psychiatres, psychologues, ONG….) ainsi que d’autres agents de développement qui ont manifesté le besoin d’en apprendre d’avantage sur l’approche LTP.

D’autres communications ont été offertes au public tout au long des 3 jours qu’a duré le salon. Les thèmes parcourus en dehors de celui de CCFC se présentent comme suit:

  • « Les abandons scolaires et le travail précoce des enfants : enjeux et perspective » par le Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale ;
  • « La réussite scolaire, quelle part faut-il imputer aux parents ? par le Dr YOUGBARE Sébastien, professeur d’Université et promoteur d’un cabinet de psychologie ;
  • « Les crises d’adolescence et la consommation des stupéfiant » par le Pr KARFO Kapouné, Psychiatre ; et
  • « L’éducation des handicapé » par les responsables de l’APEE.

FORCE a opté pour un stand de 12m2 qui a été décoré aux couleurs de l’organisation pour l’évènement. Dans ce stand, il a été exposé les documents de présentation et les outils de communication de même que les fiches de la pétition « tolérance zéro pour les violences faites aux enfants ».

L’exposition a connu une bonne affluence et elle a permis aux visiteurs de s’informer sur le réseau, son action et ses partenaires grâce aux outils de communication mis à disposition (dépliants) et les explications des stagiaires. En marge de sa participation au titre du réseau FORCE, le Bureau SCI était présent à ce salon à travers l’occupation d’un stand qui lui était propre.

Il faut noter que le Programme CLW accorde une bonne place à l’action des acteurs de la protection dans la synergie. C’est pourquoi, ce programme qui lutte pour un plein épanouissement de l’enfant encourage la mise en place et l’animation des réseaux de lutte pour la protection de l’enfant. Le stand installé à ce sujet a été très bien apprécié et visité par les participants.

burfinafasso5

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s